top of page

À toi qui attend encore...

À toi qui marches les derniers milles d’une aventure un peu folle, qui est dans l’attente, l’interminable attente. Tu existes dans ce moment hors du temps, comme suspendue ne sachant trop quand l’incroyable chute surviendra.

Tous les jours tu es bombardée de : eh là là, t’as pas encore accouché ?! Va falloir que ça sorte ce bébé-là! Tu ne seras jamais capable de le sortir si ça continue comme ça! As-tu essayé de manger des dattes? De laver tes planchers à quatre pattes? Ah you know, what brings them in, kicks them out! (wink wink)


À toi qui ne s’endure plus et qui se réveille tous les matins d’un sommeil peu réparateur en constatant que ce précieux passager est encore bien au chaud. Tu ressens pleins de nouvelles choses. Tu te demandes si c’était une contraction. Oui, oui, ça devait être ça. Comme une vague qu’on t’a dit. Clairement c’était ça! Ça veut dire que c’est pour bientôt. C’est pour bientôt oui?


À toi qui commences à se faire parler de stripping, de déclenchement comme si tu approchais d’une date de péremption. Ton travail n’est même pas commencé et tu as déjà l’impression que ton corps ne sait pas faire. Tu essais de naviguer tant bien que mal entre les risques, les doutes et cette petite voix en toi qui se fait de plus en plus discrète.


À toi qui prépares son nid depuis des semaines. Tu as soigneusement choisi les couleurs, les décorations, les doudous, les petits pyjamas. Ton congélateur est plein, tu as fait le tour de Netflix milles fois, tu tournes en rond. En te berçant dans cette chaise qui sera bientôt ton nouveau trône tu essais d’imaginer ce qui t’attends. Dans un mélange de hâte et d’appréhensions, tu te demandes si tu seras vraiment capable.


J’aimerais te dire que toutes ces émotions et ces doutes sont valides, que tu t’apprêtes à traverser une des plus grandes expériences humaines et que même quand tu sentiras que tu as tout donné, tu trouveras la force nécessaire pour aller chercher ce bébé, ton bébé.


Profite de ces derniers moments pour écouter cette petite voix, celle de ton instinct, car c’est elle qui te guidera en terrain inconnu. Repose-toi, prends soin de ton corps, de ta tête et félicites toi du chemin parcouru, de tout ce que tu as déjà su accomplir pour ce petit être. L’attente tire à sa fin et ton bébé saura trouver son chemin.


122 vues0 commentaire
bottom of page